• Consulter les infos pratiques

Chargés de cours

Maxime Ricard

Coordonnées

Bureau : A-4435
Téléphone
: 514 987-4141
Télécopieur : 514 987-0218
Courriel : ricard.maxime@uqam.ca


Formation universitaire
  • 2014 – CANDIDAT AU DOCTORAT SCIENCE POLITIQUE, Université du Québec à Montréal
  • 2010-2012 MASTER ORGANISATIONS INTERNATIONALES, Sciences Po Grenoble, France
  • 2011-2012 MASTER SÉCURITÉ INTERNATIONALE ET DÉFENSE, Université de Grenoble II
  • 2010 SEMESTRE D’ÉCHANGE ACADÉMIQUE, Université d’Ottawa
  • 2010 LICENCE ÉCONOMIE ET GESTION, Université de Grenoble II
  • 2007-2011 BACHELOR ÉTUDES POLITIQUES, Sciences Po Grenoble, France
Domaines de recherche
  • Politique Africaine,
  • Côte d’Ivoire,
  • Sécurité privée et publique en Afrique subsaharienne,
  • Dynamiques locales et interventions internationales,
  • Politiques de construction de la paix et de l’État,
  • Conflits intra-étatiques et résolution des conflits.
Enseignement
  • Chargé de Cours 1er cycle, Département de science politique, UQAM, Hiver 2018, POL 5491 / Afrique : mutations continentales et rapports mondiaux
  • Chargé de Cours 1er cycle, Département de science politique, UQAM, Été 2016, POL 4422 / Système International Contemporain
Activités professionnelles

Maxime Ricard a rejoint la Chaire Raoul-Dandurand en 2014. Diplômé de Sciences Po Grenoble et de l’Université de Grenoble II, ses recherches de doctorat au département de science politique à l’UQAM portent sur l’imbrication de la sécurité privée et publique dans le contexte de la Côte d’Ivoire. Il est coordonnateur du Centre FrancoPaix en résolution des conflits et missions de paix. Avant d’intégrer la recherche académique, il a exercé pendant deux années dans le domaine de la résolution des conflits en Côte d’Ivoire pour le compte de l’ONG Internationale Search for Common Ground suite à la crise post-électorale de 2011.

Son expérience de praticien l’a amené à développer, mettre en place, et évaluer des programmes de résolution des conflits et de promotion de la réconciliation, notamment à travers l’utilisation des médias de masse (radio et télévision) dans un contexte post-conflit. Au cours de ses études, il fut aussi stagiaire au programme Afrique de cette organisation à son siège de Washington DC aux États-Unis.

Expérience professionnelle hors recherche
  • Program Associate, ONG Internationale Search for Common Ground, Abidjan, Côte d’Ivoire Octobre 2012 à Décembre 2013.
  • Field Officer, ONG Internationale Search for Common Ground, Daloa, Côte d’Ivoire, Janvier-Juillet 2012.
  • Stagiaire Programme Afrique, ONG Internationale Search for Common Ground, Washington DC, USA, Juin-Août 2011.
Bourses et distinctions
  • Évaluateur, Canadian Journal of African Studies, 2017.
  • Bourse Scotia Banque Doctorat 2017. 3000 $.
  • Bourses 2015 et 2016 Sciences Politiques et Sociales de l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire, Ministère de la Défense, France. 30 000 $.
  • Bourse de mobilité de l’UQAM, International Studies Association Annual Convention 2015, New Orleans. 700$
  • Bourse d’excellence de l’UQAM pour les cycles supérieurs (2014-2015), Fonds à l’accessibilité et à la réussite des études (FARE). 3000$
  • Bourse de Mobilité Internationale étudiante de la Région Rhône-Alpes, France, 2010, 2012. 3750 $
Publications

Articles arbitrés

  • Ricard, M., 2017, « Historicity of extraversion in Côte d’Ivoire and the “post-conflict”», Journal of Contemporary African Studies, 35:4, 506-524, DOI: 10.1080/02589001.2017.1361511 ; http://www.tandfonline.com/eprint/RYsYbRhwj8G9IRHGQxw2/full
  • Ricard, M., 2017, « Gouverner le “post-conflit” en Côte d’Ivoire », Annuaire français de relations internationales (AFRI) Vol XVIII, Paris : Université Panthéon-Sorbonne, pp. 551-567.
  • Ricard, M., 2016, « Onuci : éléments de réflexion pour un post-mortem », Revue Défense Nationale,  Été, n° 792, pp. 115-119.

Publication de recherche 

  • Jourde, C., Ricard, M., et Kane, I., 2016, « Élections, légitimité et violence en Afrique de l’Ouest », Rapport d’analyse no. 1, Montréal : Centre FrancoPaix, 52 p.
  • Ricard, M., 2016, « Réconciliation et croissance économique en Côte d’Ivoire: Une union pour la paix? », Bulletin Francopaix, Vol 1 n°1, Montréal: Centre Francopaix.
  • Ricard, M., 2015, « Reconciliation Process and Governance under Alassane Ouattara since the End of Post-electoral Crisis in 2011 », Regional Integration Observer, Center for European Integration Studies (ZEI) at Bonn University, Vol. 3 No. 2.

Recensions 

  • Ricard, M., 2017, Compte Rendu dans la revue Afrique Contemporaine, Viti, Fabio., 2016, La Côte d’Ivoire et ses étrangers, Collection Études Africaines, Paris : L’Harmattan, 271 p.
  • Ricard, M., 2017, Compte-Rendu, dans Bulletin FrancoPaix vol 2 n°2, de l’ouvrage Lombard, Louisa. 2016. State of rebellion : Violence and Intervention in the Central African Republic, Zed Books : London

Notes de recherche 

  • Ricard, M., « Synthèse du colloque Qui décide à Washington ? : La politique étrangère des États-Unis à l’heure des choix, organisé par la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l’UQAM, 26 et 27 mars 2015.
  • Ricard, M., « Synthèse du colloque Voler en sécurité : les défis de l’aviation civile au 21ème siècle, Colloque international organisé par la Chaire Raoul-Dandurand de l’UQAM, avec l’aimable soutien de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale, Montréal, Observatoire sur la Géopolitique, Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, 11-12 Décembre 2014.
  • Ricard, M., « Synthèse de l’évènement Quel avenir pour les États-Unis ? Débat démocrate vs républicain », Montréal, Observatoire sur les États-Unis, Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, 29 octobre 2014.
  • Ricard, M., « Synthèse de l’évènement Les armes se tairont-elles au Moyen-Orient? », Montréal, Observatoire sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, 1er octobre 2014.

Contributions à des ouvrages de vulgarisation scientifique

  • Contributeur dans un livre collectif, 2016: « L’Effet 11 septembre – 15 ans plus tard », codirigé par Frédérick Gagnon, Élisabeth Vallet et Julien Tourreille, Montréal : Édition Septentrion, 208 p.

Travaux universitaires 

  • Ricard, M., « D’une paix négative à une paix positive: l’approche en terme de transformation des conflits d’une ONG Internationale après le conflit post-électoral en Côte d’Ivoire », Thèse de Master, Projet de Recherche conduit de Février à Septembre 2012 en Côte d’Ivoire 103 pages, avec distinction « Bien ». Superviseurs de thèse: Pr Yves Schemeil et Wolf Eberwein.
  • Ricard, M., « Les États libéraux à l’Épreuve du Terrorisme au XXIème siècle: un Dispositif Sécuritaire en Question », Mémoire de Bachelor, Projet de Recherche conduit de 2009 à 2010, 159 pages, avec distinction « Très Bien ». Superviseurs de mémoire: Pr Marie-Julie Bernard et Romain Tinière.

Ximena Cuadra Montoya

Coordonnées

Bureau : A-3405
Téléphone : 514 987-4141
Télécopieur : 514 987-0218
Courriel : cuadra.ximena@uqam.ca



Formation universitaire

  • Doctorat en science politique (en cours depuis 2015).

Thèse : «Conflits socio-environnementaux en territoires autochtones contre les industries extractives. Défis et perspectives du processus démocratique au Chili». Direction de Mme. Nancy Thede (UQÀM) et codirection de M. Hernán Cuevas (Universidad de Concepción, Chile).

  • Maitrise en science politique (Analyse et théorie politique). Université du Québec à Montréal, 2014.
  • Maitrise en sociologie. Universidad de Barcelona, Espagne, 2012.
  • Certificat de spécialisation en Droits Humains et Droits des Peuples autochtones. Fondation Henry Dunant Amérique latine-FAO, 2009.
  • Baccalauréat en sociologie, Universidad de Concepción, Chili, 2003.


Domaines de recherche

  • Sociologie politique, ethnicité et identités politiques
  • Peuples autochtones
  • Hydroélectricité et politique énergétique au Chili
  • Théorie décoloniale


Enseignement

  • Chargée de cours, Université du Québec à Montréal. Cours POL 4463-10 Mouvements autochtones transnationaux. Automne 2017
  • Chargée de cours, Universidad Alberto Hurtado, Chili. Département de travail social, Programme de maîtrise en intervention sociale interdisciplinaire. Cours « Notions appliquées de justice » du Hiver 2017 et Hiver 2018.
  • Chargée de cours, Université catholique de Temuco, Chili, Département de sociologie et science politique, Cours : Sociologie de l’environnement; Sociologie du Développement, Atelier des méthodologies en sociologie, Sociologie Industriel. Hiver et automne 2014.


Activités professionnelles

  • Étudiante-chercheure attaché au Groupe de recherche interuniversitaire sur les espaces publics et les innovations politiques, GREPIP – UQAM.
  • Professional de recherche. Projet « Nouvelles études sur la citoyenneté au Chili: Histoire, transformations et espaces ». Dirigé par Hernán Cuevas, Universidad de Concepción, Chili. (2015-2016)
  • Consultante. Observatorio Regional. Université catholique de Temuco, Chili (2014)
  • Assistante de recherche. Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté, Centre-ERE. Faculté des sciences de l’éducation, Université du Québec à Montréal, Canada. (2012-2013).
  • Chargée de projets. Observatorio Ciudadano. Chili. (2004-2010).


Bourses et distinctions

  • Bourse Banque-Scotia / Institut d’études internationales de Montréal (IEIM). Hiver 2018.
  • International Fellowships Program Alumni Awards 2015,  Fondation Ford, en reconnaissance d’un projet de vulgarisation scientifique.
  • Bourse d’excellence pour étudiants étrangers. Fonds de Recherche du Québec. 2015-2018
  • Bourse d’admission au Doctorat en science politique. Faculté de science politique et de droit, UQÀM. Été 2015.
  • Bourse d’exemption de frais de scolarité pour les étudiants étrangères. Maîtrise en science politique, Faculté de science politique et droit, UQÀM. 2012-2013.
  • Bourse d’excellence pour études à l’étranger, Ministère de l’éducation du Chili, pour réaliser la Maitrise en science politique à l’UQÀM. 2011-2013
  • Bourse Fondation Ford pour réaliser la Maîtrise en sociologie à l’Université de Barcelone. 2010-2011.
  • Bourse Fondation Henry Dunant Amérique latine pour réaliser le Cours de spécialisation en droits des peuples autochtones et droit à l’alimentation. 2009.
  • Bourse d’excellence Juan Gomez Milla, Ministère  de l’éducation du Chili, pour réaliser des études de baccalauréat en sociologie à l’Université de Concepción. 1999-2003.


Publications

Monographies

Aylwin, J. et Cuadra Montoya, X. (2011). Los Desafíos de la Conservación en Territorios Indígenas en Chile, Observatorio Ciudadano, Temuco.

Articles avec comité de lecture

Cuadra Montoya, X. (2016). La revendication autochtone contre le projet hydro-électrique Neltume au Chili: Un regard décolonial sur les antagonismes sociaux. Cahiers du CIERA de l’Université du Laval, 13, 60-78.

Pantel, B. et Cuadra Montoya, X. (2015). Les territoires autochtones face aux industries extractives au Chili: quelques enjeux liés à l’environnement, la gestion des ressources naturelles et les modes de résistance. Éducation relative à l’environnement. Regards. Recherches. Réflexions, 12, 179-188.

Cuadra Montoya, X. (2015). Conflictos ambientales en territorios indígenas y el rol de la reivindicación por el consentimiento libre, previo e informado: un análisis del caso Neltume en Chile. Justiça do Direito, 29, 2, 294-312.

Cuadra Montoya, X. (2014). Nuevas estrategias de los movimientos indígenas contra el extractivismo en Chile. Revista CIDOB d’Afers Internacionals, 105, 141-164.

Cuadra Montoya, X. (2013). Desafíos éticos y políticos de las y los estudiantes de postgrado: nosotros-as también somos parte de la crisis del sistema educacional chileno. ISEES – Inclusión social y equidad en la educación superior, nº13, pp. 150-163.

Cuadra Montoya, X. (2013). Las trayectorias de la movilización contra HidroAysén. El malestar es sobre lo político, la propuesta es democratizadora. Anuari del Conflicte Social 2012, Observatorio del Conflicto social, Université de Barcelone, pp. 1115-1176.

Chapitres de livre

Cuadra Montoya, X. (2014). La soberanía alimentaria es un derecho de los Pueblos. Reflexiones para el debate desde Wallmapu. Dans: Colectivo Mapuexpress, Desde el Wallmapu, por la libre determinación de los Pueblos. Santiago: Quimantu, pp. 81-86.

Cuadra Montoya, X. (2008). Áreas Protegidas y Derechos de los Pueblos Indígenas. Desafíos Para el Contexto Chileno. Dans: Bello, Á y Aylwin, J. (Comp.) Globalización. Derechos Humanos y Pueblos Indígenas, Temuco: Observatorio de Derechos de los Pueblos Indígenas, pp. 277-292.

Recension

Cuadra Montoya, X. (2015). Compte rendu de: Bastien Sepúlveda et Sylvain Guyot «A lo largo y a través de la frontera: áreas protegidas y gestión participativa en Norpatagonia (Chile – Argentina)». Dans: Nicoletti, M. A., Nuñez, P. Et Nuñez, A (Coord.) Araucanía-Norpatagonia: expresiones materiales y representaciones de prácticas, político-económicas  y socio-culturales. Universidad de Río Negro, pp. 254-255.

David Sanschagrin

Coordonnées

Bureau : A-3405
Téléphone : 514 987-4141
Télécopieur : 514 987-0218
Courriel : sanschagrin.david@courrier.uqam.ca


Formation universitaire

  • 2013 – : Ph.D., science politique, UQÀM (rédaction de la thèse en cours). Thèse : « Le droit et la construction de l’État canadien. Une analyse sociopolitique du champ juridique canadien ».
  • 2011 – 2013 : M.A., science politique, UQÀM. Mémoire : « Les idées politiques de l’École de Calgary et leur influence sur les politiques du gouvernement conservateur ». Mention d’excellence du jury.
  • 2007 – 2011 : B.A., majeure en science politique et mineure en histoire, UQÀM.

Domaines de recherche

  • Théorie politique
  • Politique canadienne

Enseignement

  • 2017 : Chargé de cours, POL 1300, Fondements de l’analyse politique, UQÀM.
  • 2017 : Chargé de cours, POL 210-F, Introduction à la pensée politique, Université Simon Fraser.

Activités professionnelles

  • 2018 : Analyste socioéconomique pour le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec (évaluation et révision des programmes d’intégration).
  • 2018 : Stage de formation comme conseiller syndical auprès du Syndicat canadien de la fonction publique (janvier à février)
  • 2011 – : Assistant de recherche auprès du professeur Alain-G. Gagnon, UQÀM (codirection d’ouvrages scientifiques et mises en forme de manuscrits).
  • 2013 – 2016 : Auxiliaire d’enseignement, POL1201, Pensée politique classique, UQÀM(correction d’épreuves).
  • 2010 – 2012 : Auxiliaire d’enseignement, POL1600, Politique au Canada et au Québec, UQÀM (correction d’épreuves).

Bourses et distinctions

  • 2013-2016 : Bourse de doctorat Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) – 105 000 $.
  • 2012 : Bourse d’excellence pour la maîtrise du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) – 1 500 $.
  • 2012 : Bourse à la maîtrise (B1) en recherche, Fonds de recherche société et culture du Québec (FRQSC) – 15 000 $.
  • 2011 : Bourse de maîtrise Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) – 17 500 $.
  • 2008 : Bourse d’excellence de la Fondation Desjardins pour le baccalauréat – 1250 $.

Publications

Publications

Monographies

  • Gagnon, Alain-G. et David Sanschagrin. 2017. La politique québécoise et canadienne. Acteurs, Institutions, Société. 2e Édition. Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Sanschagrin, David. 2015. Les juges contre le peuple ? La conscience politique de l’Ouest et la contre-révolution des droits au Canada. Québec : Presses de l’Université Laval.

Articles avec comité de lecture

  • Dorion Soulié, Manuel et David Sanschagrin. 2014. « Le néoconservatisme canadien. Essai de conceptualisation ». Études internationales, vol. XLV, n° 4, décembre, p. 531-554.

Chapitres de livre

  • Léger, Rémi et David Sanschagrin. 2018 (à paraître). « Le libéralisme canadien », dans Enjeux politiques contemporains : Perspectives canadiennes, sous la dir. de Jérémie Cornut, Aude-Claire Fourot, Nicolas Kenny et Rémi Léger Montréal : Presses de l’Université de Montréal.
  • Sanschagrin, David. 2017. « Un avenir confédéral », dans Reflections of Canada. Illuminating our Opportunities and our Challenges at 150+ Years, sous la dir. de Philippe Tortell, Margot Young et Peter Nemetz, p. 99-105. Vancouver : Peter Wall Institute of Advanced Studies.
  • Sanschagrin, David. 2017. « A Confederal Future », in Reflections of Canada. Illuminating our Opportunities and our Challenges at 150+ Years, sous la dir. de Philippe Tortell, Margot Young et Peter Nemetz, p. 106-111. Vancouver : Peter Wall Institute of Advanced Studies.
  • Chevrier, Marc et David Sanschagrin. 2017. « La politique des langues au Canada et au Québec : genèse et évolution de deux projets concurrents », dans La politique québécoise et canadienne. Acteurs, Institutions, Société, sous la dir. de Alain-G. Gagnon et David Sanschagrin. Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Chevrier, Marc et David Sanschagrin. 2016. « Le juge superlégislateur au Canada ou la politique par soustraction », dans Les juges : décideurs politiques? De l’incidence politique des juges dans l’exercice de leur fonction, sous la dir. de Geoffrey Grandjean et Jonathan Wildemeersch, p. 95-132. Bruxelles : Éditions Bruylant.
  • Sanschagrin, David. 2016. « Les limites du dialogue public au sein de la cité », dans Les conditions du dialogue au Québec : Laïcité, réciprocité, pluralisme, sous la dir. de Alain-G. Gagnon, p. 105-130. Montréal : Éditions Québec Amérique.
  • Sanschagrin, David et Alain-G. Gagnon. 2014. « L’approfondissement du politique au Québec. Les partis politiques et la grève étudiante de 2012 », dans Un printemps rouge et noir. Regards croisés sur la grève étudiante de 2012, sous la dir. de Marcos Ancelovici et Francis Dupuis- Déri, p. 259-294. Montréal : Éditions Écosociété.
  • Chevrier, Marc et David Sanschagrin. 2014. « Les politiques linguistiques au Canada et au Québec : tenants et aboutissants de deux projets concurrents », dans La politique québécoise et canadienne. Une approche pluraliste, sous la dir. de Alain-G. Gagnon, p. 579-612. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Sylvain Zini

Coordonnées

Bureau : A-1518
Téléphone : 514 987-3000, poste 8902
Télécopieur : 514 987-0218
Courriel : zini.sylvain@uqam.ca


Formation universitaire

Formation universitaire

  • Doctorant en science politique, UQÀM (en cours depuis 2005)
  • Licence est science économique (analyse et politiques économiques), Université Pierre Mendès-France, Grenoble, 2002
  • DEA économie et politiques internationales, Université Pierre Mendès-France, Grenoble, 2004

Activités professionnelles

Activités professionnelles

Publications

Publications

  • Christian Deblock et Sylvain Zini (2010), « Le Programme d’Aide à l’ajustement commercial aux États-Unis, fondements théoriques et historiques », à venir.
  • Sylvain Zini (2010) « La clause sociale et l’articulation des régimes internationaux du commerce et du travail », Recherche Internationale, septembre.
  • Sylvain Zini (2010), « Le libéralisme réformiste et la construction d’un capitalisme globalisé à visage humain. Aux sources idéologiques de la clause sociale. », communication pour le congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), du 10 au 14 mai 2010, Université de Montréal.
  • Sylvain Zini (2009), « Du New Deal au Fair Deal (1933-1953) : commerce, plein-emploi et normes de travail aux États-Unis. », Note de synthèse, CEIM, 2009, à paraître, 18 p.
  • Sylvain Zini (2009), « Vers un New Deal global : les États-Unis, la clause sociale et le libéralisme », communication pour le congrès de l’Association canadienne de science politique, du 28 au 30 mai 2009, Université Carleton, Ottawa.
  • Mathieu Arès et Sylvain Zini (2008), « 20 comme dans G-20 : Les statistiques comparées des pays du G-20 », Statistiques de la semaine, CÉIM, 15 p.
  • Sylvain Zini (2008), « 9 : Le nombre de places d’avance de la Guinée équatoriale dans le classement de PIB par habitant par rapport au Canada », Statistiques de la semaine sur les limites du PIB et sur l’Utilité l’IDH comme indicateur de développement, CÉIM, 15 p.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5