• Pourquoi choisir la science politique à l'UQAM

Publications

Legitimität und Diversität im Föderalismus: Eine Fallstudie am Beispiel Kanadas par Alain-G. Gagnon

La version allemande du Choc des légitimités (Presses de l’Université Laval, 2021) vient d’être publiée par le Centre d’études fédérales de l’Université d’Innsbruck dans sa collection Canadiana.

Depuis trente ans, Alain-G. Gagnon s’est imposé comme l’un des principaux experts du fédéralisme et des démocraties multinationales. Dans  Le choc des légitimités, il jette un regard nouveau sur les rapports entre majorités et minorités, tout en explorant les avancées théoriques tant en études fédérales que sur les nationalismes contemporains. Selon lui, la décennie 2020-2030 pourrait bien être propice à l’avènement d’un fédéralisme multinational à l’échelle internationale. Devant l’inconfort grandissant des grandes puissances et des organisations internationales face à la création de nouveaux États, le fédéralisme multinational est à présent une voie qu’il importe d’explorer. En contrepartie de la loyauté des nations minoritaires à l’endroit de l’État souverain, le fédéralisme multinational leur permet de renouer avec – sinon de restaurer – leur souveraineté originelle, tout en tenant compte des besoins de coordination, de concertation et de cohabitation avec les partenaires politiques au sein des ensembles fédéraux ou en voie de fédéralisation. Il est crucial aujourd’hui d’évaluer les conflits de revendications sur la base de la notion même de la légitimité plutôt que sur celle beaucoup trop étroite de la légalité. Le livre suscite aussi beaucoup l’intérêt des chercheurs en Italie, en Espagne, en Bosnie-Herzégovine, en Corse et dans le monde anglophone et arabophone.

Les profilages policiers

Sous la direction de Francis Dupuis-Déri et Pascale Dufour, Presses de l’Université de Montréal, 2022

Cet ouvrage présente les résultats de neuf enquêtes sur le profilage policier menées par des spécialistes qui se sont penchés sur les pratiques de corps policiers au Québec, en France et en Argentine. Il met en lumière les dynamiques de croisement entre différents types de profilages (racial, social, politique et de genre, entre autres) et se démarque en cela de l’habitude d’étudier ce phénomène en fonction d’une seule caractéristique. Tout en exposant les particularités de chaque profilage, il ouvre ainsi la voie aux études intersectionnelles sur le sujet.

D’une brûlante actualité, et très pertinent d’un point de vue des sciences sociales, ce recueil intéressera toutes les personnes préoccupées par les inégalités croissantes dans nos sociétés ainsi que par la violence subie par les populations discriminées, stigmatisées et marginalisées ciblées par la police.

Pour en savoir plus

Varieties of employment equity architectures in Canada: An interprovincial comparison

Luc Turgeon, Julien Doris, Alain-G. Gagnon, Jennifer L. Caruso

Abstract

This research note explores approaches adopted by Canadian provinces to promote more representative provincial government bureaucracies. Three dimensions of employment equity are analyzed and compared for each province: the governance framework, the groups targeted, and the data reported. Each province is classified as belonging to one of four “employment equity architectures”: the absent architecture, the minimalist architecture, the partial architecture, and the comprehensive architecture. Overall, this note establishes the continuing existence of major differences in provincial approaches to fostering employment equity.

Sommaire

Cette note de recherche étudie les méthodes adoptées par les provinces canadiennes pour favoriser des bureaucraties gouvernementales provinciales plus représentatives. Nous analysons et comparons trois dimensions de l’équité en matière d’emploi pour chaque province : le cadre de gouvernance, les groupes ciblés et les données communiquées. Chaque province est classée comme appartenant à l’une des quatre « architectures d’équité en matière d’emploi » : l’architecture absente, l’architecture minimaliste, l’architecture partielle et l’architecture globale. Dans l’ensemble, la note de recherche établit le maintien de différences majeures dans les approches provinciales pour promouvoir l’équité en matière d’emploi.

Lien vers la publication complète

Populism, Media and Journalism: An introduction to the special issue.

Julián Durazo-Herrmann, Tania Gosselin, Allison Harell (Université du Québec à Montréal, Canada)

Brazilian Journalism Research, vol. 17, numéro 3, décembre 2021

This special issue presents debates on Journalism and Populism, which had the collaboration of guest editors Julián Durazo-Herrmann, Tania Gosselin, Allison Harell (Université du Québec à Montréal, Canada).

https://bjr.sbpjor.org.br/bjr/issue/view/62?fbclid=IwAR1EffIBVB9hlemyUC32DbtkFUxg0BfJGR-vsGryMpMoXCweFy8F0ZR0_-0

L’avenir du fédéralisme canadien : acteurs et institutions. Alain-G. Gagnon, Johanne Poirier. Édition en libre accès

Le fédéralisme canadien et son avenir : acteurs et institutions convie des historiens, des juristes et des politologues à décoder le passé et l’avenir de la fédération canadienne. L’ouvrage s’articule autour de quatre institutions :
le bicaméralisme, le pouvoir judiciaire, le système électoral et les partis politiques et, enfin, les relations intergouvernementales. Chaque institution est ensuite analysée à travers le prisme des « acteurs clés » affectés par la quête d’équilibre entre unité et diversité (provinces et territoires, minorités linguistiques, nations internes, peuples autochtones). Ces réflexions tant rétrospectives que prospectives révèlent les répercussions différenciées du fédéralisme pour ces divers acteurs, l’omniprésence de conflits, de négociation et de coopération dans l’histoire fédérale du Canada et l’(in)adéquation d’institutions créées au xix e siècle pour répondre à la diversité sociale, culturelle, linguistique et nationale du Canada d’aujourd’hui. Ces constats pointent vers l’impératif d’une solide créativité institutionnelle afin que l’expérience fédérale puisse favoriser l’autonomie et la coexistence des groupes et des nations
qui se partagent le territoire. 

Cet ouvrage constitue la version française du troisième volume d’une série conçue par le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP). Les deux premiers ont été publiés par les Presses de l’Université Laval et McGill-Queen’s University Press : Ces constitutions qui nous ont façonnés / The Constitutions that Shaped Us et La Conférence de Québec de 1864, 150 ans plus tard / The Quebec Conference of 1864 ). 

Lien: https://www.pulaval.com/produit/l-avenir-du-federalisme-canadien-acteurs-et-institutions

Nouvelle publication de Julián Durazo Hermann

L’intégration régionale ne concerne que les accords d’échange commercial et la coopération économique, mais aussi les processus sociaux et politiques que les États membres visent à intégrer dans une seule dynamique commune. Le succès de l’intégration régionale dépend donc de l’engagement du public dans un débat ouvert et éclairé qui examine et exploite pleinement les possibilités offertes par les changements découlant de l’intégration et de la mondialisation. En outre, cette conception ouverte et inclusive, à laquelle ce livre entend contribuer, est une garantie du caractère démocratique et consensuel du processus.
Ce livre est le résultat de la collaboration entre l’Université du Cap-Vert (Uni-CV) et l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il présente des articles de recherche originaux qui représentent un effort collectif, systématique et complet visant à une analyse innovante de l’intégration régionale, tout en cherchant à comprendre en profondeur ses défis et la solution de ses problèmes.

https://insular.com.br/produto/olhares-cruzados-leituras-comparativas-da-integracao-regional-em-africa-e-na-america-latina/

Allison Harell, Valuing Liberty or Equality? Empathetic Personality and Political Intolerance of Harmful Speech

Harell A, Hinckley R and Mansell J (2021) Valuing Liberty or Equality? Empathetic Personality and Political Intolerance of Harmful Speech. Front. Polit. Sci. 3:663858.

Résumé

Political tolerance is a core democratic value, yet a long-standing research agenda suggests that citizens are unwilling to put this value into practice when confronted by groups that they dislike. One of the most disliked groups, especially in recent times, are those promoting racist ideologies. Racist speech poses a challenge to the ideal of political tolerance because it challenges another core tenet of democratic politics – the value of equality. How do citizens deal with threats to equality when making decisions about what speech they believe should be allowed in their communities? In this article, we contribute to the rich literature on political tolerance, but focus on empathy as a key, and understudied, personality trait that should be central to how – and when – citizens reject certain types of speech. Empathy as a cognitive trait relates to one’s capacity to accurately perceive the feeling state of another person. Some people are more prone to worry and care about the feelings of other people, and such empathetic people should be most likely to reject speech that causes harm. Using a comparative online survey in Canada (n = 1,555) and the United States (n = 1627) conducted in 2017, we examine whether empathetic personalities – as measured by a modified version of the Toronto Empathy Scale – predict the tolerance of political activities by “least-liked” as well as prejudicially motivated groups. Using both a standard least-liked political tolerance battery, as well as a vignette experiment that manipulates group type, we test whether higher levels of trait empathy negatively correlate with tolerance of racist speech. Our findings show that empathy powerfully moderates the ways in which citizens react to different forms of objectionable speech.

Pour consulter cet article.

Julián Durazo Herrmann, Olhares cruzados: Leituras comparativas da integração regional em África e na América Latina

Julian Durazo Herrmann, Olhares cruzados: Leituras comparativas da integração regional em África e na América Latina, Insular, Florianopolis, 2021, 164 p.

L’intégration régionale ne concerne que les accords d’échange commercial et la coopération économique, mais aussi les processus sociaux et politiques que les États membres visent à intégrer dans une seule dynamique commune. Le succès de l’intégration régionale dépend donc de l’engagement du public dans un débat ouvert et éclairé qui examine et exploite pleinement les possibilités offertes par les changements découlant de l’intégration et de la mondialisation. En outre, cette conception ouverte et inclusive, à laquelle ce livre entend contribuer, est une garantie du caractère démocratique et consensuel du processus. 


Ce livre est le résultat de la collaboration entre l’Université du Cap-Vert (Uni-CV) et l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il présente des articles de recherche originaux qui représentent un effort collectif, systématique et complet visant à une analyse innovante de l’intégration régionale, tout en cherchant à comprendre en profondeur ses défis et la solution de ses problèmes.

La reconversion économique des régions québécoises : Les expériences de Sorel-Tracy et Drummondville

Marc-André Houle est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Résumé

La fin des Trente Glorieuses, l’accélération de la mondialisation et la libéralisation des marchés à partir des années 1970 ont forcé des villes et des régions entières, tout spécialement celles de tradition industrielle, à se repositionner sur le plan économique. Le cas des grands centres a été abondamment documenté, mais qu’en est-il des villes de taille intermédiaire ? Au Québec, les villes de Sorel-Tracy en Montérégie et de Drummondville au Centre-du-Québec s’avèrent des pôles industriels d’importance au XXe siècle. Grâce à son chantier maritime, à l’industrie métallurgique et aux entreprises de la famille Simard, Sorel-Tracy a accueilli, à une certaine époque, les ouvriers les mieux rémunérés du Québec. Au même moment, Drummondville, avec ses manufactures du textile et ses milliers de travailleurs, était reconnue comme la « ville de la soie ». Après avoir connu la gloire puis la dévitalisation, ces villes ont entamé des démarches de reconversion qui leur ont permis de renaître.

Dans le présent ouvrage, Marc-André Houle retrace la trajectoire industrielle de ces deux villes et de leurs régions. L’auteur documente le processus qui a mené à leur reconversion économique, tout en s’intéressant plus largement à la gouvernance et à la trajectoire des politiques de développement régional et des politiques industrielles au Québec. Ce livre s’adresse autant aux chercheurs, aux étudiants et aux professionnels du développement économique qu’aux lecteurs et lectrices intéressés par le développement du Québec et de ses régions.

Pour de plus amples informations sur l’ouvrage et pour vous le procurer, veuillez consulter le site internet des PUQ.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5