Concentration en études féministes

Réalisée dans le cadre des activités du baccalauréat, de la maîtrise, du doctorat, la concentration favorise le développement d’une réflexion théorique et l’utilisation d’approches féministes dans le projet de recherche de l’étudiante, l’étudiant.

La concentration donne accès à une formation multidisciplinaire en études féministes. L’UQAM, par l’entremise de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et en collaboration avec le Département de science politique, offre une formation multidisciplinaire en études féministes : au 1er cycle, une concentration (18 crédits); au 2e cycle, une concentration (6 crédits + les crédits affectés à la réalisation du mémoire à l’intérieur du programme de science politique); au 3e cycle, une concentration (3 crédits + les crédits affectés à la réalisation de la thèse à l’intérieur du programme de doctorat). Les étudiantes, étudiants ont donc accès à une formation multidisciplinaire de haute qualité dans le champ des études féministes qui complète admirablement leur formation en science politique.

Les besoins que comble la concentration

  • Formation multidisciplinaire en études féministes pour compléter la spécialisation en science politique;
  • Rencontre multidisciplinaire mettant en scène des professeures, professeurs et des étudiantes, étudiants de divers horizons disciplinaires;
  • Approfondissement des acquis théoriques, méthodologiques et praxéologiques des études féministes;
  • Occasions de débats et de discussions autour des questions de genres, des rapports sociaux de sexe et des féminismes;
  • Intégration à une communauté de recherche stimulante et diversifiée;
  • Acquérir des connaissances théoriques et des compétences professionnelles dans le but de travailler auprès de communautés ou d’organisations qui œuvrent dans l’égalité des rapports de sexes et de genres;
  • Disciplines mobilisées : science politique, sociologie, histoire, travail social, sciences juridiques, sciences des religions, études littéraires, communication, philosophie, histoire de l’art et sexologie.

Qui peut s’inscrire à la concentration ?

La concentration est accessible aux personnes inscrites aux programmes en science politique aux trois cycles.

La directrice de programmes de la concentration en études féministes étudie leur demande d’inscription à la concentration. L’attestation de la concentration de premier cycle en études féministes ou une formation jugée équivalente constituera les normes permettant l’inscription à la concentration aux cycles supérieurs. Dans certains cas, des cours d’appoint pourront être exigés pour être admissible à la concentration.

Avec qui étudier ?

L’IREF regroupe 57 professeures-chercheures, professeurs-chercheurs provenant de diverses disciplines qui peuvent offrir les séminaires FEM7000 et FEM9000 (séminaires obligatoires de la concentration de 2e et de 3e cycle) et co-diriger des mémoires et thèses en études féministes dans le domaine de la science politique. Plus spécifiquement, 7 professeures, professeurs du département de science politique sont membres de l’IREF et aptent à diriger des mémoires et des thèses en études féministes dans le domaine de la science politique. Il s’agit de :

Anne-Marie D’Aoust
Francis Dupuis-Déri
Allison Harell
Nora Nagels
Geneviève Pagé
Caroline Patsias
Carolle Simard

Contenus à l’étude

Histoire, mouvements sociaux; cultures;  droits ; systèmes politiques; mouvements artistiques et littéraires féministes.

Employeurs potentiels

Gouvernements, organismes communautaires, milieu de la santé, milieu de l’éducation, milieu culturel.

La contribution intellectuelle du féminisme militant


Geneviève Pagé, professeure en science politique

Témoignage de Stéphanie Mayer, boursière en études féministes

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez-nous