Pourquoi étudier la science politique à l’UQAM ?

Une formation de pointe

La formation en science politique est une excellente voie d’entrée dans l’étude des divers aspects de la réalité politique contemporaine.

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études. Il se compose d’un corps professoral de réputation mondiale, à la fine pointe de la recherche et qui offre une formation dynamique aux étudiants. Notre département accueille plus de 17 unités de recherche couvrant tous les champs disciplinaires de la science politique.

La formation en science politique conduit à des emplois dans un très grand nombre de domaines, allant des médias à la fonction publique, des organisations communautaires ou privées à la politique active ou encore à l’enseignement.

Elle offre une multitude d’opportunités d’enrichir votre expérience pratique, incluant la possibilité de réaliser des stages afin d’accumuler de l’expérience réelle dans le monde du travail. Elle permet également la possibilité de participer à des simulations internationales, ou encore à des échanges à l’étranger en étudiant dans une université d’accueil dans plus de trente pays du monde.

En vous joignant à l’UQAM et au Département de science politique, vous intégrez un milieu ouvert, pluriel et bouillonnant d’activités qui a déjà beaucoup à offrir et qui ne demande qu’à être enrichi par vos propres initiatives.

Un gage de succès

  • Plus de 300 étudiants s’inscrivent chaque année à nos programmes de premier cycle
  • Nos programmes de maîtrise accueillent chaque année plus de 40 nouveaux étudiants

Programmes de 1er cycle

Programmes de cycles supérieurs

Comment faire une demande d’admission?

L’urgence de penser

Les professeures et professeurs de science politique à l’UQAM nous invitent à réfléchir sur l’urgence des questionnements politiques au cœur de leur enseignement et de leur recherche.


L’anarchisme
Francis Dupuis-Déri
Professeur en science politique et à l’Institut de recherche et d’études féministes (IREF)

La contribution intellectuelle du féminisme militant
Geneviève Pagé
Professeure en science politique et directrice du Centre Paulo Freire

Les États-Unis après le 8 novembre 2016
Frédérick Gagnon
Professeur en science politique, titulaire de la Chaire Raoul-Dandurand et directeur de l’Observatoire sur les États-Unis

La transition énergétique
Maya Jegen
Professeure en science politique et vice-doyenne à la recherche
carole_clavier
L’urgence de penser – La santé comme objet des politiques publiques
Carole Clavier
Professeure et directrice de la maîtrise en science politique
caroline_patsias
L’urgence de penser – Les politiques publiques et la démocratie dans les villes
Caroline Patsias
Professeure en science politique et membre du Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) et du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS)
Michele_Rioux
L’urgence de penser – L’économie politique de la mondialisation
Michèle Rioux
Professeure en science politique, chercheure au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et directrice du projet Trajectoires institutionnelles de régulation de l’économie mondiale

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez-nous