Pierre-Alain Clément

Ph.D. Doctorat en sciences politiques, concentration en relations internationales (en cours depuis 2008)

Activités professionnelles

  • Chercheur résident à l’Observatoire sur le Moyen-Orient de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques.
  • Auxiliaire d’enseignement au baccalauréat (POL 4490-20 et GEO 2500) et à la maîtrise (POL 8331 et POL 8290).
  • Traducteur professionnel indépendant anglais-français.

Engagement syndical et associatif

  • Représentant étudiant au comité d’orientation de programme (COP) de doctorat en science politique de l’UQÀM et membre du sous-comité chargé de l’autoévaluation.

Domaines de recherche

  • Moyen-Orient, Afghanistan
  • Terrorisme et insurrection
  • Jihadisme
  • Armement

Sujet de thèse

L’adaptation doctrinale et pratique des forces armées terrestres américaines aux guerres asymétriques (Iraq et Afghanistan).

Directeur de recherche

Charles-Philippe David

Formation

  • Master de recherche « Sécurité internationale et Défense » à l’Université Jean-Moulin (Lyon III), mention « assez bien ». Mémoire : « Pourquoi le terrorisme et le contre-terrorisme ne marchent pas ? » – 2007-2008 :
  • Master professionnel « Affaires Publiques » à Sciences Po (Paris) – 2002-2007
  • Année d’échange au Département de sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal – 2004-2005

Bourses

  • Octobre 2010 : bourse de mobilité du Center for Defence and Security Studies (University of Manitoba) pour participer au troisième Annual Meeting of the Prairie Political Science Association (déplacement, hébergement).
  • Septembre 2010 : bourse de mobilité de la Dublin City University pour participer à la conférence « Terrorism and New Media : Building a Research Network » (950 EUR).
  • Février 2010 : bourse de mobilité de l’International Studies Association (I.S.A.) pour participer à la convention « Theory vs. Policy ? Connecting Scholars and Practitioners » (300 USD).

Publications

  • « G.I. contre jihad : le match nul – Al-Qaïda et les États-Unis sous George W. Bush», Presses de l’Université du Québec : Sainte-Foy, 2010.
  • « The concept and perceptions of « failed states » in the American military doctrine », communication présentée à la troisième conférence de la Prairie Political Science Association, Université du Manitoba, Winnipeg, MB, 1-2 octobre 2010.
  • « Ubislam : are Arabic video games really different from Western games ? », communication présentée à la conférence « Terrorism and New Media : Building a Research Network » du Centre for International Studies, Dublin City University, 8-9 septembre 2010.
  • « Définition du terrorisme : en finir avec les jugements de valeur », Le Banquet, n° 27, mai 2010.
  • « Le Hamas peut-il encore tenir Gaza ? », communication présentée au congrès annuel de la Société québécoise de science politique (S.Q.S.P.) « Règles, acteurs et ressources politiques », Université Laval, Québec, 20 mai 2010.
  • « Le jihadisme comme nouvel avatar des idéologies révolutionnaires », communication présentée au 78e congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) « Découvrir aujourd’hui ce que sera demain », Université de Montréal, 14 mai 2010.
  • Président du panel « Dire et représenter la guerre » organisé pour le Colloque de le recherche étudiante en science politique (CRESP) « Ordre et désordre : la science politique à l’épreuve », Université du Québec à Montréal, 7 mai 2010.
  • « Jadis le jihad, aujourd’hui, aujourd’hui le jihad », communication présentée au Colloque de le recherche étudiante en science politique (CRESP) « Ordre et désordre : la science politique à l’épreuve », Université du Québec à Montréal, 6 mai 2010.
  • « Le Hamas, un partenaire pour une solution politique ? », dans Moyen-Orient, n° 5, avril-mai 2010.
  • « Improbable War or Impossible Peace ? The Geopolitics of Water in the Middle East », Arab Water World, vol. 34, n° 4, avril 2010.
  • « L’idéologie contestataire du jihad », pour le cours de premier cycle de Vincent Romani Problèmes politiques du Proche-Orient (POL 4490), UQÀM, 29 mars 2010.
  • « La géopolitique de l’eau au Moyen-Orient : guerre improbable, paix impossible? », dans Moyen-Orient, n° 4, février-mars 2010 (disponible sur le site Nowlebanon.com, en français, en anglais et en arabe).
  • « Terrorism : A Virtual Power Policy », communication présentée à la convention annuelle de l’International Studies Association (I.S.A.) « Theory vs. Policy ? Connecting Scholars and Practitioners », New Orleans, LA, 17 février 2010.
  • « La géopolitique de l’eau au Moyen-Orient : guerre improbable, paix impossible ? », pour le cours de premier cycle de Vincent Romani Problèmes politiques du Proche-Orient (POL 4490), UQÀM, 22 janvier 2010.
  • « Le Hamas, victime ou bourreau ? », colloque étudiant, Université du Québec à Montréal, 12 novembre 2009.
  • « La ligne Durand : le plus impuissant des murs – Terrorisme, trafics et séparatismes à la frontière afghano-pakistanaise », colloque international « Murs et barrières en relations internationales », UQÀM, Montréal, 29-30 octobre 2009.
  • Avec Doudiès, Christelle, « Salafisme et jihadisme au Liban : quels enjeux concrets ? », juin 2009.
  • « Hamas-Israël : la pertinence durable de la souveraineté et de la frontière », colloque étudiant, Université du Québec à Montréal, Montréal, 22 avril 2009.
  • Avec Karagueuzian, Charlotte et Tourreille, Julien, « Les élections provinciales de 2009 : vers un renforcement de la démocratie en Iraq ? », mars 2009.
  • « Fiche technique sur le Hamas », février 2009.

À paraître

  • « Une lutte contre le terrorisme plus efficace ? », dans Repenser la multipolarité (titre provisoire), à paraître en 2011.
  • « Les approches libérales », chapitre d’un manuel à paraître en 2011.
  • « Global governance in practice : the concept and perceptions of « failed states » in the American military doctrine applied to Afghanistan », communication présentée à la convention annuelle de l’International Studies Association (I.S.A.) « Global Governance : Political Authority in Transition », Montréal, QC, 16-19 mars 2011.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez-nous