Guillaume Lamy

Activités professionnelles

  • Associé à la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC)
  • Collaborateur au Think Tanks and Civil Societies Program, Université de Pennsylvanie

Domaines de recherche

  • Think tanks
  • Laïcité
  • Controverses publiques
  • Idéologies contemporaines.

Sujet de thèse

Cartographie des clivages idéologiques des think tanks socio-économiques dans le Canada du 21e siècle

Directeur de thèse

Alain-G. Gagnon

Formation

  • Maîtrise en science sociologie, UQAM
  • Baccalauréat en sociologie, UQAM

Bourses

  • Bourse de recrutement des cycles supérieurs en sciences politiques pour l’excellence du dossier académique (FARE), automne 2016
  • Sélection finale, prix du livre politique de l’Assemblée nationale, 2015.

Publications

  • Guillaume Lamy (2015). Laïcité et valeurs québécoises : les sources d’une controverse. Montréal : éditions Québec Amérique, 214 pages. (ISBN 978-2-7644-2924-2)
  • Guillaume Lamy (2013). Cartographie de la controverse entourant le rapport de la commission Bouchard-Taylor (2008-2013), mémoire présenté comme exigence partielle à la maîtrise en sociologie, 167 pages. (Trois mentions d’excellence).
  • Guillaume Lamy (2016). « Commission Stasi et charte des valeurs québécoises : nouvelle trajectoire de la laïcité au Québec et en France ». Dans Charles Mercier et Jean-Philippe Warren (dir.), Identités religieuses et cohésion sociale, Éditions le bord de l’eau, Bordeau (France), p.111-122. (ISBN : 9782356874733)
  • Guillaume Lamy (2014). « Sociologie contre sociobiologie, le choc des paradigmes : petite histoire d’une controverse ». Dans Benoît Coutu (dir.), La dualité nature-culture en sciences sociales. Montréal : Les éditions du Carré rouge, p.181-210. (ISBN 978-2-9809333-8-7)
  • Guillaume Lamy et Marc-André Gagnon (2013). « Recherche et économie du savoir ». Dans Guillaume Lamy (dir.), C’est encore faux : 50 autres idées déconstruites par des spécialistes, p.171-201.
  • Guillaume Lamy (2014). « Laïcité et valeurs québécoises : un état des clivages idéologiques ». Dans Immigration, diversité ethnoculturelle, Micheline Labelle, René Milot et Sabine Choquet (dir.), Les Cahiers de la Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté, no. 36,
    p.69-78. (ISBN978-2-921600-36-1)

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez-nous