• Allison Harell entre au Collège de nouveaux chercheurs de la Société royale du Canada

Gauthier Mouton

 

Formation universitaire

  • Doctorat en Science politique, en cours. Réussite aux examens de synthèse (Relations Internationales, Politique comparée)
  • Université du Québec à Montréal, Québec, Canada. 
  • Thèse de doctorat : Dimensions stratégique et géopolitique de la transition énergétique en Chine (titre provisoire), sous la direction de Ting-Sheng Lin et Eric Mottet.
  • Maîtrise (Master 2) en Relations Internationales (Sociologie politique), 2016.
    Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, France.
  • Maîtrise (Master 1) en Relations Internationales (Géopolitique), 2015.
  • Institut catholique de Paris, Paris, France.
  • Certificat en Études anglaises (Littérature & Culture), 2014.
    Université de Montréal, Québec, Canada.
  • Baccalauréat en Science politique, 2013.
    Université Jean Moulin Lyon III, Lyon, France.
  • Baccalauréat en Droit, 2013.
    Université Jean Moulin Lyon III, Lyon, France.

Domaines de recherche

  • Relations internationales et politique mondiale
  • Théorie des relations internationales
  • Études de sécurité et analyse de politique étrangère
  • Géopolitique de l’énergie
  • Études chinoises et asiatiques
  • Multilatéralisme et intégration régionale en Asie centrale et Asie du Sud-Est

Activités professionnelles

– Auxiliaire d’enseignement – Université du Québec à Montréal, 2017-2018

– Démarches de recherche en science politique (POL1102-50) ; Système politique de la Chine (POL4032).

– Coordinateur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est (http://www.oae.uqam.ca/), depuis 2017.

– Responsable du comité d’organisation d’événements académiques :

  • « Où vont les ententes du Sommet Trump-Kim de Singapour ? », table-ronde, UQAM, 12 septembre 2018.
  • « Regards croisés sur la Grande Eurasie », colloque étudiant ; « Faut-il servir le prince ? Les points de vue de Mencius et Zhuangzi », conférence de Frédéric Wang, Professeur au département d’études chinoises de l’Université Sorbonne Paris Cité, UQAM, 6 avril 2018.
  • « Les frontières et les marges terrestres et maritimes de la Chine : quels enjeux géopolitiques ? » (Subvention CRSH-Connexion), colloque international, UQAM, 22-23 novembre 2017.
  • « Le nouveau Partenariat transpacifique : simple rééquilibrage des puissances régionales ou bouleversement fondamental ? », table-ronde, UQAM, 27 mars 2018.
  • « La Corée : Mise en œuvre d’un projet de Paix », conférence de Michel Chossudovsky, directeur du Centre de recherche sur la mondialisation, UQAM, 2 novembre 2017.
  • « La nouvelle route de la soie, quelles opportunités pour le Québec ? », conférence de M. Peng Jingtao, consul général de la République populaire de Chine à Montréal, et M. Jean-Stéphane Bernard, Sous-ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Gouvernement du Québec, UQAM, 14 septembre 2017.

– Assistant de recherche – Projet de recherche sur les enjeux et les risques liés au Big Data dans l’accès au micro-crédit, sous la direction de Marie Langevin, École des sciences de la gestion (ESG) de l’Université du Québec à Montréal, depuis 2016.

– Chargé de mission (stage) – Ambassade du Royaume des Pays-Bas en France, Département des Affaires économiques, de la Science et de l’Innovation, avril-octobre 2015.

Publications

Articles avec comité de lecture

  • Mouton, G., (2018), « Usages et limites du modèle de la ‘‘cartellisation » des partis politiques dans l’étude des « droites radicales » au Canada et en Europe’’ », Regards Politiques, 2, (1), p. 44-64.
  • Mouton, G. (2017), « Quelles trajectoires pour la Banque asiatique d’investissements dans les infrastructures (BAII)? Analyses prospectives sur la diplomatie économique de la Chine », Regards Géopolitiques, 3, (3), p. 21-29.
  • Mouton, G. (2015), « Du carrefour à l’impasse : la région du Xinjiang et la question ouïghoure », Monde Chinois, 44, (4), p. 75-84.

Chapitres dans un ouvrage collectif 

  • Lin, T.-S. et Mouton, G. (accepté, sous presse), « La question taiwanaise au prisme de la modernisation militaire chinoise », dans Éric Mottet et Serge Granger (dir.), Les frontières et les marges terrestres et maritimes de la Chine : quels enjeux géopolitiques?, Presses de l’Université de Montréal, Montréal, Canada, 16 pages, 16 pages.
  • Lin, T.-S. et Mouton, G. (accepté, sous presse), « La Chine et l’ASEAN », dans Dominique Caouette et Serge Granger (dir.), L’Asie du Sud-Est et les puissances, Presses de l’Université de Montréal, Montréal, Canada, 23 pages.

Autres publications

  • Mouton, G. (2018), « La ‘‘diplomatie du panda’’ : des ursidés au service du soft power chinois », Diplomatie GD (Les Grands Dossiers de Diplomatie : la Géopolitique de la Chine), 45, juin-juillet, p. 59-61.
  • Mouton, G., (2018), « Jeux Olympiques : véritable instrument de soft power ou simple paravent de la Real politik? », L’Asie en 1000 mots, Centre d’études de l’Asie de l’Est (CÉTASE), Université de Montréal. 

Communications

  • Mouton, G. et Catherine Viens (2018), « Penser l’État non-occidental : perspectives confucéenne et hindouiste des relations internationales en Chine et en Inde », « Regards croisés sur la Grande Eurasie », colloque étudiant, Université du Québec à Montréal, 6 avril. 
  • Mouton, G., (2017), « La région autonome ouïghoure du Xinjiang : défis stratégiques d’un rapport centre/périphérie en Chine », invitation de la Chaire de recherche du Canada sur les études québécoises et canadiennes, Université du Québec à Montréal, 16 novembre.
  • Mouton, G., (2016), « Du carrefour à l’impasse : la région du Xinjiang et la “question ouïghoure” », intervention organisée dans le cadre d’un cycle de conférences intitulé « Mémoires et identités en Asie orientale depuis 1945 », organisé par le Département d’Histoire de l’Université catholique de Lille, 23 février.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5