Caroline Jacquet

Ph.D. Doctorat en science politique (en cours depuis 2008)

Expérience professionnelle

Enseignement

  • Chargée de cours
    • Département de science politique, UQAM
      POL 510Q-40 : Théories critiques et théories de la reconnaissance – Hiver 2013
    • Département de science politique et Institut de recherche en études féministes, UQAM
      POL 4212-10 : Idées politiques et féminisme – Automne 2011
  • Conférencière
    • DEV 1023, Impérialisme, décolonisation et post-colonies, UQO
      « Genre et post-colonialisme » – 18/06/2015
    • POL 1300, Fondements de l’analyse politique, UQAM
      « Approches féministes », 12/03/2015 – 24/11/2013
    • POL 2010, La France, UdeM
      « Laïcité, féminismes et islamophobie en France », 17/11/2014
    • POL 8160, Forces politiques contemporaines, UQAM
      « Post-colonialisme et mouvements sociaux », 04/11/2014
    • POL 1000 : Problèmes politiques contemporains, UQAM
      « Pluralisme religieux et laïcité au Québec », 04/05/2009

Autres expériences professionnelles

  • Assistante de recherche
    Centre de Recherche sur la diversité au Québec, CRIDAQ, UQAM, 2009-2011
  • Auxiliaire d’enseignement
    UQAM, 2008-2015
    Correctrice, surveillante, monitrice de français langue seconde. Divers cours et programmes.
  • Assistante parlementaire
    Assemblée Nationale, France, Automne 2007

Domaines de recherche

  • Études féministes
  • Philosophie politique
  • Politique canadienne et québécoise

Sujet de thèse

Débats féministes sur la laïcité au Québec (1960-2014).

Direction de recherche

Geneviève Pagé, professeure, département de science politique, Université du Québec à Montréal

Formation

  • Maîtrise en science politique
    Institut d’Études Politiques de Paris
    Mémoire : « La reconnaissance du pluralisme religieux au Québec »
    Mention : Très bien
    Direction : Jean-Marie Donégani 2007
  • DEUG en sociologie
    Université Paris V Descartes 2006
  • Licence (Baccalauréat) en science politique
    Institut d’Études Politiques de Paris 2005
  • Dont une année d’échange
    University of British-Colombia, département d’anthropologie, 2004-2005

Bourses

  • Prix Odessa
    Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes, 1000$, 2010-2011
  • Motion de félicitation
    Assemblée de la SQSP, pour l’organisation de la 11e édition du CRESP, 2010
  • Bourse Succession J.-A. De Sève
    Fonds à l’accessibilité et à la réussite des études FARE, 6 000 $, 2009-2010
  • Personnalité facultaire
    Programme de reconnaissance de l’implication étudiante de l’UQAM, 300 $, 2009-2010
  • Bourse d’excellence du CRIDAQ
    Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité au Québec, 2 500 $, 2009-2010
  • Bourse de mobilité
    Institut d’études politiques de Paris, 400 €, 2007

Publications

  • À paraître : « Féminismes et laïcités au Québec : l’exemple du projet d’interdiction du port du niqab », Eolle.
  • « Des féministes contre l’interdiction du niqab », FéminÉtudes, vol. 16, 2011, p. 13-19, http://feminetudes.org/numeros/
  • « This Bridge Called My Back : un nouveau radicalisme féministe », FéminÉtudes, vol. 15, 2010, p. 10-15, http://feminetudes.org/numeros
  • « Reconnaître le pluralisme religieux en démocratie libérale : le cas du Québec », Diversité urbaine, vol. 10, n°1, printemps-été 2010, p. 9-26.

Communications scientifiques

  • « Déconstruire les couples binaires laïcité/égalité versus religion/patriarcat : l’apport des analyses féministes poststructuralistes et postcoloniales anglophones pour créer de nouvelles solidarités », Les zones d’ombre de la recherche féministe francophone québécoise : interroger les impensés pour construire des solidarités féministes, 7Congrès international des recherches féministes dans la francophonie, UQAM, 25 août 2015.
  • « Les féministes sont-elles « contre la religion » ? Le cas de la visite du pape au Québec en 1984 », La polarisation entre religieux et séculier dans les représentations des Québécois et Canadiens, ACFAS, UQAR, le 26 mai 2015.
  • « Des luttes féministes laïques au Québec? L’exemple des luttes pour le droit à l’avortement libre et gratuit (1969-1988) »,
    17e colloque étudiant du CEETUM, UdeM, le 19 mars 2015
  • « La laïcité québécoise à la lumière du projet de loi 94 : émancipation féministe et laïque ou reproduction des rapports de sexe et de race? », Multiculturalisme et Genre en France, Catalogne, Grande-Bretagne, Canada et USA, Université du Havre, les 26 et 27 mai 2011.
  • « Perspectives féministes sur l’anticléricalisme de Cité libre et de Parti pris », Pensées féministes en émergence, UQAM,
    le 16 décembre 2010.
  • « « Contre le désordre établi, instaurons un ordre nouveau ! » : La pluralité des personnalismes dans les années 1930-40 en France et au Québec. », Colloque de la Recherche Étudiante en Science Politique, UQAM, le 7 mai 2010.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5

Suivez-nous