• Consulter les infos pratiques

Webinaire : La lutte contre la stigmatisation : pour des actions concrètes de santé publique

Le 16 juin 2021
12h00 – 13h00


Un webinaire organisé par les axes Inégalités sociales de santé et équité,Politiques publiques et santé des populations et Santé mentale des populations du Réseau de recherche en santé des populations du Québec.

La première partie du webinaire a pour objectif de définir et clarifier les concepts attachés à la stigmatisation et leurs répercussions sur les inégalités sociales de santé, ainsi qu’à présenter les grands enjeux et recommandations issus du rapport annuel 2019 de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, intitulé Lutte contre la stigmatisation – vers un système de santé plus inclusif.  Les conférencières donneront également des exemples d’actions et interventions concrètes.
  


INSCRIPTIONS – CLIQUEZ ICI!


Conférencières

Geneviève Gariépy (Agence de santé publique du Canada)
Sume Ndumbe-Eyoh (Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé)
 



Résumé complet

Si le Canada est une nation considérée globalement en bonne santé, toutes et tous n’ont pas les mêmes chances d’atteindre un état de santé optimal. Parmi les déterminants sociaux souvent impliqués dans les différences de santé observées entre différents sous-groupes de la population, la stigmatisation constitue une des causes fondamentales d’iniquité en santé.

La première partie du webinaire a pour objectif de définir et clarifier les concepts attachés à la stigmatisation et leurs répercussions sur les inégalités sociales de santé, ainsi qu’à présenter les grands enjeux et recommandations issus du rapport annuel 2019 de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, intitulé Lutte contre la stigmatisation – vers un système de santé plus inclusif. Dans ce rapport, on souligne que les ISS découlant de la stigmatisation impliquent des mesures de lutte contre les causes à l’origine de ces iniquités telles que le racisme, l’homophobie, la transphobie, l’âgisme et le sexisme. La stigmatisation est également identifiée dans le rapport comme un frein à l’accès à différents services de soins et de santé, pour ses conséquences négatives sur la santé mentale et physique et comme à l’origine de violences et de traumatismes pour les populations qui en sont victimes. Au regard de ces constats, le rapport lance un appel pour examiner les façons dont la stigmatisation et les pratiques discriminatoires ont une incidence sur la santé et le bien-être des individus et suggère des pistes d’actions/recommandations pour y mettre fin dans notre système de santé. Des exemples d’actions concrètes découlant du rapport et menées au niveau fédéral seront présentés en seconde partie du webinaire. Elles seront suivies d’autres exemples d’actions et d’interventions en santé publique recueillies et présentées par le Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé (CCNDS) en vue d’éliminer la stigmatisation et promouvoir l’inclusion sociale. 

Conférencières

Geneviève Gariépy est analyste-chercheure à l’ASPC. Elle a obtenu son PhD en épidémiologie et a poursuivi des travaux postdoctoraux sur les déterminants sociaux de la santé mentale. Elle a mené un programme de recherche sur la santé mentale et le sommeil des jeunes comme chercheure à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et a exercé comme professeure adjointe à l’UdM avant de se joindre à l’ASPC.

Sume Ndumbe-Eyoh est spécialiste principale du transfert des connaissances au Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé. Elle dirige des initiatives sur l’équité en santé et les déterminants sociaux de la santé en partenariat avec des acteurs en santé publique au Canada. Sume détient une maîtrise en sciences de la santé, en promotion de la santé et en santé globale de l’Université de Toronto.

Information

lefebvre.andree-anne@courrier.uqam.ca

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5