• Pourquoi choisir la science politique à l'UQAM

« Rhétoriques réactionnaires et antiféminisme en France : la controverse de l’écriture inclusive »

Nouvelle publication par Héloïse Michaud, doctorante et chargée de cours au département de science politique de l’UQAM.


Héloïse Michaud
Doctorante-chercheure en science politique et études féministes
Université du Québec à Montréal

Michaud, Héloïse « Rhétoriques réactionnaires et antiféminisme en France : la controverse de l’écriture inclusive ». Politique et Sociétés 40, no. 1 (2021) : 87–107. https://doi-org.proxy.bibliotheques.uqam.ca/10.7202/1075742ar

Résumé:
« En France, en mars 2017, l’éditeur Hatier publiait un manuel scolaire qui utilisait l’écriture inclusive, dont l’objectif était d’éradiquer le sexisme dans la langue et dans les mentalités. Les résistances à son application furent nombreuses: l’Académie française, le groupe parlementaire Les Républicains, des militant·e·s de « La Manif pour tous » et des intellectuel·le·s se sont prononcés publiquement contre cette tentative d’inclusivité dans la langue française. Dans cette étude, j’évalue en quoi les arguments invoqués lors de la controverse de l’écriture inclusive en France s’arriment à des rhétoriques réactionnaires antiféministes. »

Pour lire l’article, c’est ici.

Vidéo promotionnel.

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5