• Pourquoi choisir la science politique à l'UQAM

Bonification de 40 % des bourses d’études à l’étranger

L’UQAM devient l’une des universités québécoises les plus généreuses en matière d’aide à la mobilité étudiante.

Le montant de toutes les bourses à la mobilité offertes aux étudiantes et aux étudiants qui partent en séjour d’études à l’étranger augmente de 40 % et plus. Cette mesure phare fait partie d’un plan d’action triennal adopté par le Service des relations internationales et diplomatiques (SRID) pour encourager la mobilité étudiante sortante. «Avec cette bonification, l’UQAM devient l’une des universités québécoises les plus généreuses en matière d’aide à la mobilité étudiante», affirme le directeur du SRID, Neko Likongo.

Pour un court séjour (3 à 7 semaines) lors d’une école d’été, le montant accordé passe de 500 $ à 1250 $ (augmentation de 150 %). Pour un stage pratique, une cotutelle de thèse ou un séjour de recherche, le montant alloué est doublé, de 750 $ à 1 500 $.

En ce qui concerne les plus longs séjours, la bourse de mobilité passe de 2 000 $ à 2 800 $ pour 8 à 11 semaines, et de 3 000 $ à 4 200 $ pour 12 à 15 semaines (augmentation de 40 %). Finalement, le montant maximal de 4 000 $ pour les séjours de 16 semaines et plus est bonifié à 5 600 $ (augmentation de 40 %).

«La bonification de l’aide financière répond à la principale préoccupation exprimée par les étudiantes et étudiants lors d’un sondage mené en 2021, explique Neko Likongo, directeur du SRID. Les coûts reliés à un séjour à l’étranger avaient, en effet, été mentionnés comme le principal obstacle à la mobilité.»

Ce sondage avait été mené pour donner suite à une recommandation contenue dans le Rapport sur l’internationalisation de l’UQAM, publié en décembre 2020. Plus de 3650 personnes avaient complété ce sondage en ligne, qui avait été suivi de groupes de discussion avec des étudiantes et étudiants organisés au printemps 2021.

En plus d’une bonification de l’aide financière, d’autres mesures sont prévues pour encourager la mobilité étudiante. Sur le site du SRID, il sera ainsi plus facile de trouver de l’information sur les établissements partenaires de l’UQAM à l’étranger, de déposer sa candidature pour une bourse de mobilité et de téléverser les documents nécessaires.


Promotion de la mobilité

Le SRID compte faire la promotion de la mobilité auprès de la communauté étudiante grâce à différents outils (courriels, capsules vidéo), à des tournées dans les classes et à des kiosques d’informations. Quelle université choisir? Dans quel pays? Comment faire son choix de cours? Comment trouver un logement à l’étranger? Pour répondre aux questions des étudiantes et étudiants, l’équipe du SRID veut organiser des rencontres d’information conjointes avec les programmes ainsi que des rencontres entre les personnes intéressées par un séjour d’études à l’étranger et celles qui en ont déjà effectué un.

«Nous souhaitons également donner plus de visibilité aux séjours d’études à l’étranger sur les sites facultaires et renforcer la collaboration avec les programmes d’études pour favoriser la mobilité, indique Neko Likongo. Ainsi, l’équipe voudrait cibler des partenariats privilégiés avec quelques établissements à l’étranger en établissant, pour les différents programmes, des équivalences de choix de cours déterminées à l’avance, ce qui faciliterait les démarches des étudiantes et des étudiants.»

Le SRID tiendra un kiosque d’information à l’agora du pavillon Judith-Jasmin les 11, 12 et 13 octobre prochains dans le but de promouvoir la mobilité internationale. Un autre kiosque sera organisé au même endroit les 18, 19 et 20 octobre.

Source : Actualités UQAM

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Coordonnées

Département de science politique
Local R-3490
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2X 3X2