Author: saintonge_c

Onze titres en libre accès !

De concert avec le Centre d’analyse politique : constitution – fédéralisme, le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie et le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales, la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC) lance un projet de mise en ligne de livres en libre accès. 

Aujourd’hui, onze titres de la collection Diversitas chez Peter Lang sont à votre portée à l’aide d’un seul clic, ici.

Bonne lecture.

Nouveau livre en libre accès: collection Diversité et démocratie

L’avenir du fédéralisme canadien : acteurs et institutions

Disponible en libre accès en français, ici.

Pour la version anglaise, c’est ici.

Informations

Sous la direction de : Alain-G. GagnonJohanne Poirier

Collection: Prisme


La fédération a survécu pendant plus d’un siècle et demi. L’avenir de l’expérience fédérale canadienne sera évalué notamment à l’aune de sa capacité à promouvoir l’autonomie de différents groupes ainsi que du potentiel des institutions communes à concilier les intérêts divers de ces mêmes groupes.

Description

Le fédéralisme canadien et son avenir : acteurs et institutions convie des historiens, des juristes et des politologues à décoder le passé et l’avenir de la fédération canadienne. L’ouvrage s’articule autour de quatre institutions : le bicaméralisme, le pouvoir judiciaire, le système électoral et les partis politiques et, enfin, les relations intergouvernementales. Chaque institution est ensuite analysée à travers le prisme des « acteurs clés » affectés par la quête d’équilibre entre unité et diversité (provinces et territoires, minorités linguistiques, nations internes, peuples autochtones). Ces réflexions tant rétrospectives que prospectives révèlent les répercussions différenciées du fédéralisme pour ces divers acteurs, l’omniprésence de conflits, de négociation et de coopération dans l’histoire fédérale du Canada et l’(in)adéquation d’institutions créées au xix e siècle pour répondre à la diversité sociale, culturelle, linguistique et nationale du Canada d’aujourd’hui. Ces constats pointent vers l’impératif d’une solide créativité institutionnelle afin que l’expérience fédérale puisse favoriser l’autonomie et la coexistence des groupes et des nations qui se partagent le territoire.

Cet ouvrage constitue la version française du troisième volume d’une série conçue par le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP). Les deux premiers ont été publiés par les Presses de l’Université Laval et McGill-Queen’s University Press : Ces constitutions qui nous ont façonnés / The Constitutions that Shaped Us et La Conférence de Québec de 1864, 150 ans plus tard / The Quebec Conference of 1864 ).

Source : Presses de l’Université Laval

Période de soumission pour la revue La Fibre

La revue La Fibre est en période de soumission pour sa 3e édition:

  •  Date limite:  27 novembre!
  • Soumettez un texte en français de 1000 mots 
  • Tous les sujets sont admissibles
  • Être étudiant.e 
  • Comité de révision des articles
  • Publication en ligne sur notre site: sciences101.ca
  • Une équipe d’experts en vulgarisation en soutien aux étudiants

Pour tes vos questions : communications@sciences101.ca

On attend vos soumissions qui peuvent être fait en ligne: 
http://sciences101.ca/index.php/la-fibre/soumettre/

Lancement du volume 2 – jeudi le 29 octobre 2020

Cinquante déclinaisons de fédéralisme, Théorie, enjeux et études de cas

Sous la direction de : Félix Mathieu , Dave Guénette , Alain-G. Gagnon

Collection : Politeia


Résumé

Alors que plus de 40 % de la population mondiale vit au sein d’États fédéraux et qu’on ne compte plus le nombre d’États unitaires ayant intégré une certaine dose de fédéralisme à leur schème de gouvernance, il importe, plus que jamais, de mieux comprendre les multiples ressorts du fédéralisme et ses impacts sur la manière dont les démocraties et les peuples vivent la modernité politique. Adoptant une posture résolument multidisciplinaire (science politique, droit, philosophie, histoire, sociologie, économie), cet ouvrage scientifique rassemble cinquante brèves contributions de spécialistes internationaux jetant un nouvel éclairage sur l’état du fédéralisme et des fédérations.

Cinquante déclinaisons de fédéralisme : théories, enjeux et études de cas propose un apport d’une grande ampleur, en langue française, tout en se voulant le plus exhaustif possible. Il s’agit d’un ouvrage de référence qui expose clairement les concepts que les chercheurs en études fédérales mobilisent, les cadres d’analyse qu’ils emploient, ainsi que les spécificités sociopolitiques qu’on observe dans les diverses structures fédérales existantes. Ce livre comprend également un glossaire constitué de cinquante notions clés, toutes définies de manière simple et usuelle. Ainsi, faisant le point sur les débats contemporains, il a pour vocation d’initier les étudiants, les décideurs et le grand public à ce champ d’études en pleine effervescence.

Source : Presses de l’Université du Québec

L’avenir du fédéralisme canadien : acteurs et institutions

Sous la direction de : Alain-G. GagnonJohanne Poirier
Collection: Prisme
Discipline: Science politique
Parution: 16 juillet 2020

Description

Le fédéralisme canadien et son avenir : acteurs et institutions convie des historiens, des juristes et des politologues à décoder le passé et l’avenir de la fédération canadienne. L’ouvrage s’articule autour de quatre institutions : le bicaméralisme, le pouvoir judiciaire, le système électoral et les partis politiques et, enfin, les relations intergouvernementales. Chaque institution est ensuite analysée à travers le prisme des « acteurs clés » affectés par la quête d’équilibre entre unité et diversité (provinces et territoires, minorités linguistiques, nations internes, peuples autochtones). Ces réflexions tant rétrospectives que prospectives révèlent les répercussions différenciées du fédéralisme pour ces divers acteurs, l’omniprésence de conflits, de négociation et de coopération dans l’histoire fédérale du Canada et l’(in)adéquation d’institutions créées au xix e siècle pour répondre à la diversité sociale, culturelle, linguistique et nationale du Canada d’aujourd’hui. Ces constats pointent vers l’impératif d’une solide créativité institutionnelle afin que l’expérience fédérale puisse favoriser l’autonomie et la coexistence des groupes et des nations qui se partagent le territoire.

Cet ouvrage constitue la version française du troisième volume d’une série conçue par le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP). Les deux premiers ont été publiés par les Presses de l’Université Laval et McGill-Queen’s University Press : Ces constitutions qui nous ont façonnés / The Constitutions that Shaped Us et La Conférence de Québec de 1864, 150 ans plus tard / The Quebec Conference of 1864 ).

Source: Presses de l’Université Laval

Nouvelles dates : Appel à candidatures pour stage postdoctoral en science politique ou en droit

Date limite : 1er décembre 2020
Début du stage :
au plus tard le 1er février 2021

La Faculté de science politique et de droit (FSPD) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) offre un stage postdoctoral à temps plein de 12 mois. La FSPD, composée du département de science politique, du département des sciences juridiques et de l’Institut des études internationales de Montréal (IEIM), accueille plusieurs chaires, centres et groupes de recherche qui sont animés par plus de 70 professeures et professeurs.

La FSPD encourage les projets interdisciplinaires mettant l’accent sur la science politique et le droit. Avant de déposer sa candidature, la candidate ou le candidat doit identifier un membre du corps professoral œuvrant dans son champ de recherche et disponible pour encadrer le stage.

(https://politique.uqam.ca/le-departement/professeurs-reguliers/) (https://juris.uqam.ca/equipe-enseignante/professeurs-reguliers/)

La FSPD s’engage à offrir :

  • 35 000$ versé sous forme de salaire;
  • l’accès à un poste de travail;
  • l’accès aux services de la bibliothèque de l’UQAM;
  • des ateliers de formation réservés aux stagiaires postdoctoraux de l’UQAM.

La ou le stagiaire s’engage à :

  • effectuer un projet de recherche en conformité avec la proposition soumise lors du concours;
  • mener des travaux de recherche à temps plein pendant la durée du stage postdoctoral;
  • présenter ses travaux en cours au sein de la FSPD;
  • assurer, dans la mesure du possible, une présence régulière, y compris virtuelle, au sein de l’université.

Critères d’admissibilité :

  • avoir soutenu sa thèse entre le 30 octobre 2018 et le 1er janvier 2021, ou plus tôt en cas d’arrêt de travail justifié (par exemple, congé parental);
  • ne pas être titulaire d’un autre emploi ou d’une bourse postdoctorale pendant la durée du séjour à la FSPD;
  • citoyenneté canadienne, résidence permanente ou permis de travail valide au moment du dépôt de la demande.

Le dossier de candidature contient les documents suivants :

  • CV;
  • relevés de notes des études supérieures;
  • le projet de recherche envisagé pour le stage (3 pages);
  • 2 lettres de recommandation;
  • 1 lettre d’un membre du corps professoral de la FSPD, confirmant son engagement à encadrer le stage postdoctoral;
  • preuve que la thèse a été soutenue ou est sur le point de l’être.

Critères d’évaluation :

  • originalité et contribution potentielle du projet de recherche;
  • faisabilité du projet dans le délai de 12 mois;
  • pertinence de la FSPD comme lieu d’accueil;
  • concordance entre le projet de recherche et l’expertise du membre du corps professoral;
  • dossier de réalisations.

Contact & dépôt du dossier :
François Laplante-Lévesque
Conseiller à la recherche
Courriel : laplante-levesque.francois@uqam.ca

Mise en ligne de livres en libre accès

De concert avec le Centre d’analyse politique : constitution – fédéralisme, le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie et le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales, la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC) lance un projet de mise en ligne d’une vingtaine de livres en libre accès.

Au cours des prochaines semaines, des livres publiés par les Presses de l’Université Laval, Québec Amérique et les Presses Peter Lang seront mis en accès libre. Nous remercions chacune de ces maisons d’édition de son appui.

  • Presses de l’Université Laval
  • Collection Politeia aux Presses de l’Université du Québec
  • Les Éditions Thémis
  • Wilson & Lafleur Ltée

Ces livres ont en commun de traiter de l’apport du pluralisme communautaire, idéologique, politique, culturel et philosophique à l’avancement et à l’approfondissement des pratiques démocratiques.

Bonne lecture !

Alain-G. Gagnon

Source : Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes

La culture à l’ère du numérique Plateformes, normes et politiques

Par Antonios Vlassis, Michèle Rioux et Destiny Tchéhouali (dir.) – Préface : Bernard Rentier / Épilogue : Charles Vallerand

RÉSUMÉ DU LIVRE

Dans un contexte de convergence sectorielle entre culture, commerce et numérique (Internet et réseaux de télécommunications), l’ouvrage se fixe pour objet d’explorer les tensions entre globalisation numérique et industries culturelles. Plus spécifiquement, notre objectif est de mettre en lumière les pratiques des plateformes numériques dans le secteur culturel (audiovisuel, cinéma, musique, livre), d’analyser la cohérence des politiques culturelles dans une perspective comparative et de saisir pourquoi et comment les acteurs et leurs stratégies entendent embrasser des enjeux transversaux tels que la découvrabilité, la promotion et la protection des expressions culturelles diversifiées, le droit d’auteur et les conditions économiques et sociales des créateurs à l’ère du numérique, la coopération internationale dans le domaine culturel. À cet égard, nous visons à repenser les cadres de l’intervention publique dans le but de déboucher sur de nouvelles normes et trajectoires de gouvernance et sur de nouveaux modèles de politiques publiques en matière de culture et de numérique.

Source : Presses Universitaires de Liege

Sur la gestion de la pandémie en Afrique

CYCLE DE CONFÉRENCES VIRTUELLES INTERACTIVES

(ZOOM ET FACEBOOK)

Programme pour l’automne 2020

LA DÉMOCRATIE ET LA JUSTICE AU TEMPS DE LA COVID (ET APRÈS)

Séance du 6 octobre 14h (Mtl) / (18h en C d’I)


Résumé : Cette communication tente de cerner les modalités de la gestion de la pandémie du Covid19 en Afrique, continent le moins affecté par la crise. On s’intéressera en particulier aux stratégies majeures qui se dégagent à l’échelle du continent : surenchère, contrôle social, ajustement, changements durables augurant un renouveau politique. On questionnera ainsi les libertés citoyennes face aux possibles dérives dictatoriales. On mettra enfin en perspective la portée des réponses spécifiquement africaines au regard de la crise civilisationnelle qui semble sous-tendre la crise sanitaire.

Séverin YAPO, est maître de conférences à l’Université Félix Houphouët- Boigny, à Abidjan, Côte d’Ivoire. Docteur en philosophie de l’Université Catholique de Louvain, il s’intéresse aux problématiques liées aux politiques de développement en Afrique. Chercheur invité à l’Institut de Théologie de la Compagnie de Jésus d’Abidjan, il y a dispensé plusieurs cours en 2019-2020. Il a son actif plusieurs ouvrages publiés aux Éditions L’Harmattan, Paris.


Participer à la réunion Zoom :
https://uqam.zoom.us/j/92051007771

ID de réunion :
920 5100 7771

Vous pouvez également rejoindre la réunion comme suit :

Une seule touche sur le téléphone

Canada : +16473744685,,92051007771# ou +16475580588,,92051007771#

ID de réunion :
920 5100 7771

Événement FaceBook :
https://www.facebook.com/events/625237858355039/

Chaire Unesco – UQAM :
www.unesco.chairephilo.uqam.ca

Coordonatrice :
Ida Giugnatico (giugnatico.ida@uqam.ca)

Programme PDF

La démocratie saisie par la pandémie

CYCLE DE CONFÉRENCES VIRTUELLES INTERACTIVES

(ZOOM ET FACEBOOK)

Programme pour l’automne 2020

LA DÉMOCRATIE ET LA JUSTICE AU TEMPS DE LA COVID (ET APRÈS)

Il est difficile de juger à vif du poids des événements. On a ainsi caractérisé tour à tour la pandémie actuelle comme un point de rupture du productivisme, du capitalisme ou de la mondialisation contemporaine, mais aussi, à l’autre bout du spectre, comme l’occasion d’une surenchère médiatique et politique sans précédent. Quelles soient ou non fondées, toutefois, les surenchères produisent aussi des effets. Les conséquences économiques de la pandémie sont déjà très fortes, bien qu’encore mal discernables à long terme. Sur le plan politique, on assiste à un renouveau parfois spectaculaire du rôle des États. Existent et s’opposent plusieurs interprétations. S’agit-il d’ajustements temporaires ou peut-on y voir les signes d’un changement d’orientation politique plus général ? N’y a-t-il pas là aussi des manifestations d’une propension, d’une capacité nouvelle au contrôle étatique de la vie sociale ? Dans plusieurs sociétés, dont le Québec, la crise a déjà conduit à de sévères remises en question du sort réservé aux personnes âgées en résidences d’accueil. Ce ne sont là que des exemples parmi d’autres de questions qui touchent aux défis et aux enjeux au coeur de la réflexion de la Chaire Unesco sur les fondements de la justice et de la société démocratique. Nous proposons donc pour l’année qui vient, et en tenant compte nous-mêmes des effets de la pandémie sur la vie universitaire, un cycle de conférences à distance visant à éclairer certains des principaux défis posés par les aléas et les exigences mondialisés de la santé publique.


6 octobre 14h (Mtl) / (18h en C d’I)

Séverin YAPO, Université Félix Houphouet-Boigny, Abidjan

Sur la gestion de la pandémie en Afrique

27 octobre 14h (Mtl)

Marc ANGENOT, Université McGill, Montréal

Les retombées de la pandémie dans les idéologies

17 novembre 14h (Mtl)

Carole CLAVIER, Université du Québec à Montréal

Protéger des vulnérabilités face à la pandémie: que font les villes au Canada ?

8 décembre 14h (Mtl)

David DJAÏZ, essayiste et enseignant à Sciences Po., Paris

Quel avenir pour l’État nation après la crise COVID ?


Participer à la réunion Zoom : https://uqam.zoom.us/j/92051007771

ID de réunion : 920 5100 7771

Événement FaceBook:  https://www.facebook.com/events/625237858355039/

Chaire Unesco – UQAM : 
www.unesco.chairephilo.uqam.ca

Coordonatrice :
Ida Giugnatico (giugnatico.ida@uqam.ca)

Programme PDF

Département de science politique

Institution de premier plan, le Département de science politique accueille près de 800 étudiants inscrits aux trois cycles d’études et se compose de 36 professeurs dont l’expertise couvre tous les champs disciplinaires de la science politique.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de science politique
Local A-3405
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec) H2L 2C5