Bannière

La recherche au département de science politique de l'UQAM

Avec 40 professeurs réguliers, 21 structures de recherche et un financement externe d'une moyenne annuelle de 1,6 millions de dollars, le département de science politique de l'UQÀM est le département le mieux pourvu du Québec sur les plans humain, financier et institutionnel. En conséquence, le département de science politique déploie un très haut niveau d'activités publiques, confortant le rayonnement scientifique et médiatique de ses chercheurs et unités de recherche. Sur le plan interne, un séminaire régulier réunit les enseignants et étudiants des cycles supérieurs autour d'invités prestigieux.


De très nombreux domaines sont couverts au département, autour de deux axes thématiques forts :

  • Les transformations politiques qui caractérisent le monde contemporain depuis la fin de la Guerre froide.
  • Les processus, mutations et représentations de la démocratie.

Sur le plan géographique, les domaines d'expertise du département portent sur le Québec et le Canada, l'Europe, l'Afrique, l'Amérique latine, les Etats-Unis, la zone « post-soviétique », la Chine, le Monde arabe et Israël.

Le dynamisme d'une équipe professorale en pleine phase de renouvellement permet ainsi d'offrir aux étudiants le plus large choix de cours, formations et spécialisations au Québec. Le département valorise les recherches des étudiants à la maîtrise et au doctorat, notamment en les encourageant à publier et à inscrire leurs travaux dans les structures de recherche existantes. Il soutient également le colloque annuel des étudiants en science politique. S'ajoutant aux nombreuses autres aides fédérales, provinciales, de l'UQÀM ou de la Faculté, le département de science politique soutient financièrement les étudiants se rendant à des colloques scientifiques (contacter pour cela Vincent Romani).