Bannière

2 Stagiaires MITACS au Département de science politique

MITACS

Été 2014- Le département de science politique a accueilli, cet été, deux étudiantes étrangères, Merve Erdilmen et Morgane Uzenat, parmi les plus brillantes de leur promotion, pour participer à un stage de recherche sous la supervision de la professeure Caroline Patsias. Ces deux étudiantes ont été sélectionnées grâce au programme des stages de recherche Mitacs Globalink.

Ce programme, initié par Mitacs et dirigé à l’UQAM par Jean-Philippe Valois, permet aux meilleurs étudiants étrangers d’effectuer un séjour de recherche de 12 semaines dans des universités canadiennes. Merve est originaire de l’Université technique du Moyen-Orient à Ankara en Turquie (Middle East University). Major de promotion et étudiant dans un double programme en philosophie et en sociologie, elle s’intéresse aux mouvements sociaux, à la sociologie rurale et à la philosophie du XVIIIe siècle. Morgane poursuit un master en histoire à la Sorbonne (Paris IV) en France. Elle a pour ambition de développer des recherches doctorales consacrées à l’internationalisation des systèmes éducatifs. L’originalité de son profil a retenu l’attention de Mitacs et de Caroline Patsias. Les deux étudiantes ont été séduites par le projet de recherche de cette dernière sur la politisation des citoyens, qui faisait écho à leur intérêt pour les mouvements sociaux et les transformations de la démocratie. Elles ont aussi été sensibles à la réputation du département de science politique dans ce domaine et à la spécificité de son approche. Quant à Caroline Patsias, un tel stage lui permet de nouer des liens avec des étudiants de talent, aux formations différentes, qui sont un atout certain pour le développement de sa réflexion et l’extension de ses travaux de recherche. Comme le souligne celle-ci :

« Grâce à Mitacs, à Jean-Philippe Valois et son équipe, cet été fut non seulement fécond sur le plan de la recherche, mais aussi une belle aventure humaine. Comme professeure, j’ai vu dans ces stagiaires, des futurs chercheurs mais aussi des personnes exceptionnelles, j’ai eu beaucoup de chance. Ces stagiaires m’ont poussée à donner le meilleur de moi-même, elles m’ont encouragée. Nous sommes une véritable équipe, nous provenons d’horizons différents, nous parlons des langues différentes mais nous sommes réunies par la même volonté de bien faire. Comme professeure, j’ai réalisé la sélection finale des dossiers mais c’est Mitacs qui a effectué les premiers jumelages. Et force est de constater que cet organisation a été à la hauteur de sa réputation d’excellence internationale, je voudrais la remercier comme mon département pour avoir rendu cela possible ».